Écogénomique de la tordeuse des bourgeons de l’épinette : applications et biotechnologie

Chercheurs principal : Roger C. Levesque
Thème : Foresterie
Concours : Projets pilotes GQ
Statut : Terminé
Début : 1er oct. 2010
Fin : 30 sept. 2012
Budget : 400 000,00 $



L’Institut de biologie intégrative et des systèmes (IBIS), à l’Université Laval, s’allie à des scientifiques du Service canadien des forêts (SCF) pour entreprendre le décodage du génome de la tordeuse des bourgeons de l’épinette (TBE). Cette initiative coïncide avec la récente résurgence des populations de TBE dans plusieurs régions du Québec, faisant craindre une nouvelle épidémie. Pendant la plus récente pullulation, dans les années 80, le Canada a enregistré des pertes annuelles de 31 à 46 M m3 de sapins et d’épinettes. Il ne fait aucun doute que cet insecte est le plus sérieux ravageur de la forêt boréale de l’est du Canada.


En comparant le génome de la TBE à ceux d’autres organismes, il sera possible d’identifier des gènes qui sont uniques à cet insecte et qui pourraient être ciblés pour le développement de produits antiparasitaires spécifiques à la TBE. Actuellement, le seul produit disponible pour la répression de la TBE au Québec est l’insecticide bactérien Bt, pour lequel certains insectes ont développé une résistance. L’équipe reconstituera la séquence des trente chromosomes constituant le génome de la TBE grâce à un séquenceur de dernière génération et au supercalculateur Colosse de l’Université Laval.

 

Cochercheurs :

Michel Cusson Université Laval
Daniel Doucet Service canadien des forêts
Christopher Lucarotti  Service canadien des forêts (Victoria)
John MacKay Université Laval