Profil moléculaire de tumeurs du cancer du sein triple négatives et résistantes au traitement

Chercheurs principal : Mark Basik
Thème : Santé
Concours : Génomique en santé humaine - volet général
Statut : En cours
Début : 1er oct. 2010
Budget : 2 168 293,00 $



Bien que l’on comprenne mieux les différences entre les cellules normales et les cellules anormales des tumeurs primaires du cancer du sein au point de pouvoir cibler ces différences, les tumeurs métastatiques, incluant celles résistantes aux traitements, sont moins bien connues car il est beaucoup plus difficile d’obtenir des échantillons de ces sites (foie, poumon, peau).


Le projet vise ce problème directement. Des patientes avec le type de cancer du sein le plus agressif (triple négatif) seront recrutées dans quatre centres hospitaliers du Québec. Des biopsies de ces patientes seront obtenues au début d’un traitement de chimiothérapie puissant et à la fin du traitement. Les tumeurs seront alors analysées afin d’identifier les facteurs moléculaires de résistance au traitement.


La découverte de ces facteurs de résistance aidera les oncologues de deux façons : premièrement, il sera possible d’adapter le traitement en tenant compte du profil de résistance des tumeurs; et deuxièmement, elle permettra de cibler les facteurs identifiés afin de développer de nouveaux traitements pour vaincre la résistance dans les tumeurs avancées.

 

Cochercheurs :

Gerald Batist Institut Lady Davis de recherches médicales
Alberto Cambrosio Université McGill
Peter Keating Université du Québec à Montréal
Jonathan Kimmelman Université McGill
Jacek Majewski Université McGill