Réponses transcriptomiques des macrophages à l’infection par M. tuberculosis

Chercheurs principal : John Howard White
Thème : Santé
Concours : Génomique en santé humaine - volet général
Statut : Terminé
Début : 1er oct. 2010
Fin : 30 sept. 2013
Budget : 1 273 156,00 $



Alors qu’elle n’occasionne souvent aucun symptôme chez les porteurs de cette bactérie, la tuberculose est en résurgence, avec ~9 millions de cas et 1,7 million de morts en 2004, et représente la principale cause de décès pour une maladie guérissable. Sa recrudescence s’explique notamment à cause de l’épidémie du VIH, la migration des populations et l’émergence de bactéries résistantes à plusieurs antibiotiques. Le pathogène responsable de la tuberculose, Mycobacterium tuberculosis (Mtb), se reproduit en 72 heures dans des cellules du système immunitaire appelées macrophages, résultant en la mort de cette cellule. Il est bien connu que la vitamine D module la réponse des macrophages à Mtb. Des taux élevés de tuberculose, particulièrement dans les populations immigrantes vulnérables, ont depuis longtemps été associés à des déficiences en vitamine D, suggérant qu’une supplémentation de celle-ci pourrait avoir des effets thérapeutiques.


Le but de ce projet est de comprendre la réponse des macrophages à l’infection par Mtb en utilisant des techniques génomiques de pointe ainsi que le rôle de la vitamine D dans la stimulation de la réaction immunitaire. Les résultats de ce projet permettront de découvrir de nouvelles approches d’immunisation et de thérapies pour vaincre la tuberculose.

 

Cochercheurs :

Marcel Behr Université McGill
Mathieu Blanchette Université McGill
Maziar Divangahi Université McGill
Suneil Malik Agence de la santé publique du Canada
Rob Sladek Université McGill
Andrew F. Smith Université McGill