Forum québécois des sciences de la vie: Génome Québec veut recréer l'avantage québécois


» Partager cette page


Le vendredi 1er juin 2012

Forum québécois des sciences de la vie: Génome Québec veut recréer l'avantage québécois

Montréal, le 1er juin 2012 – Génome Québec salue l’initiative du gouvernement du Québec d’initier une réflexion stratégique sur l’avenir du secteur des sciences de la vie. Selon plusieurs conférenciers présents lors du forum, le Québec dispose de plusieurs atouts de taille : l’excellence scientifique, un écosystème synergique, des infrastructures de calibre international, un système de santé publique et une volonté gouvernementale affirmée de livrer une vision commune et un plan d’action visant à faire du Québec un leader mondial en sciences de la vie.



Ce grand rassemblement du secteur a réuni aujourd’hui plus de 300 experts principalement issus de l’industrie, des milieux de la recherche et de la santé. Preuve de l’importance stratégique et économique du secteur des sciences de la vie pour l’État québécois, les discussions se sont déroulées en présence du Premier ministre Jean Charest, du ministre du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation, M. Sam Hamad, du ministre des Finances, M. Raymond Bachand et du ministre de la Santé et des Services sociaux, Dr Yves Bolduc.

 

En ouverture de session, Dr Thomas J. Hudson, membre du conseil d’administration de Génome Québec et Président et directeur scientifique de l’Institut ontarien de recherche sur le cancer a fait le point sur la plus grande motivation derrière la recherche, soit la volonté de procurer un bénéfice au patient, à leur famille, à la population, voire à l’économie. « Pour réussir, le Québec doit impérativement se doter d’une stratégie qui permettra d’approfondir les connaissances menant à de nouveaux traitements et développer un cadre pratique destiné aux praticiens et aux patients ». Dr Hudson s’est dit très impressionné par le niveau d’implication du gouvernement du Québec, de l’industrie et du secteur de la recherche. « Un consensus émerge clairement quant aux orientations à prendre pour faire du Québec un chef de file et, ainsi, assurer aux Québécois les bénéfices reliés à la santé et à l’économie ». Il a conclu sur l’importance d’effectuer des investissements stratégiques tout comme l’ont fait l’Ontario, le Massachusetts et la Californie.

 

Également invité comme conférencier, M. Marc LePage, président-directeur général de Génome Québec, s’est inspiré du modèle de la Californie, juridiction la plus performante au monde en sciences de la vie, pour stimuler la réflexion sur la façon de recréer l’avantage québécois. « Avec la création de son California Institute of Regenerative Medicine, un organisme dédié au développement de thérapies à base de cellules souches, cet État qui compte au-delà de 270 000 employés dans des compagnies des sciences de la vie, a su créer une structure qui continue à renforcer son avantage compétitif. Un succès qui s’explique par la décision de l’État de bâtir sur ses avantages en misant sur trois priorités : rassembler l’expertise autour d’une thématique, stimuler un investissement massif continu et soutenir l’ensemble de la chaîne ». Rappelons qu’à l’origine, ce modèle a vu le jour grâce à l’initiative de patients qui ont voulu accélérer la recherche pour trouver des solutions à leurs besoins. Selon M. LePage, « le Québec pourrait tirer des leçons de cette expérience pour se définir une nouvelle vision novatrice et concertée, et, ainsi, accélérer le transfert vers le système de santé ».

 

À propos de Génome Québec

Depuis mai 2000, Génome Québec est le maître d’œuvre du développement de la génomique au Québec. En appuyant plus de 60 projets, 750 chercheurs et en assurant la gestion des opérations du Centre d’innovation Génome Québec et Université McGill, Génome Québec contribue à accélérer la découverte de nouvelles applications dans des secteurs stratégiques tels la santé, la foresterie et l’environnement.

 

Les fonds investis par Génome Québec proviennent du ministère du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation du Québec (MDEIE), du gouvernement du Canada par l’entremise de Génome Canada et de partenaires privés. Pour en savoir davantage, consultez www.genomequebec.com.

 

-30-

 

Renseignements

Éva Kammer
Conseillère, Relations publiques
Génome Québec
514 398-0668, poste 206

 

 

 


Téléchargez le document (format PDF)




Retour à la liste des nouvelles