Chromistes Arctiques : Transcriptomes et Génomes (CATG)

Chercheurs principal : Connie Lovejoy
Thème : Environnement
Concours : Concours Québec Vert
Statut : En cours
Début : 1er janv. 2012
Budget : 100 000,00 $



La génomique au service de lenvironnement arctique. L'extrême saisonnalité et le nombre de jours de gel dans l'Arctique limitent la distribution et la productivité globale des plantes. De plus, aux latitudes élevées, une grande partie de la production annuelle est assurée par des unicellulaires de couleurs dorée, rouge ou brune appelés chromists. Les réseaux alimentaires marins arctiques sont soutenus par ces microalgues. Ces petites cellules photosynthétiques peuvent être planctoniques (phytoplancton), benthiques ou associées à de la glace : les algues peuvent vivre dans les canaux de saumure de la glace de mer ou dans les mares de fonte de surface de la glace pluriannuelle. Elles vivent également dans les lacs et les étangs du Nord-du-Québec. Beaucoup de ces microalgues ne sont pas liées aux plantes terrestres, il est donc difficile de comprendre comment elles se sont adaptées aux environnements où elles sont retrouvées.

Ce projet permettra détudier le code génétique de ces microalgues en commençant par le séquençage des génomes de cinq espèces très différentes qui sont aussi génétiquement distinctes les unes des autres que le sont les ours et les bleuets. Léquipe du Pre Lovejoy fera également pousser ces microalgues dans des conditions expérimentales différentes afin dexaminer leurs transcriptomes, pour étudier les protéines utilisées pour la croissance et la protection cellulaire lorsque les conditions changent. À partir de cette information, léquipe pourra déduire quels sont les gènes à cibler dans l'environnement afin de mesurer la santé de l'écosystème froid. Le but de ce projet sera de développer les outils pour prévoir comment les changements physiques de lenvironnement influencent les conversions métaboliques en carbone et en énergie dans la biosphère.