GreenSNPs : une technologie habilitante pour la génomique environnementale chez les animaux et les plantes

Chercheurs principal : François Belzile
Thème : Environnement
Concours : Concours Québec Vert
Statut : En cours
Début : 1er janv. 2012
Budget : 100 000,00 $



Les marqueurs de l'ADN sont des outils clés pour la caractérisation du bagage génétique des organismes vivants, quil sagisse de plantes ou d'animaux. Ces empreintes génétiques permettent aux chercheurs de répondre à de nombreuses questions d'intérêt. Par exemple, on peut les employer pour identifier les gènes qui protègent une plante cultivée contre les ravages dune maladie, déterminer les différences génétiques qui sous-tendent le fait qu'une population de poissons connaît du succès dans un habitat alors qu'une autre population de la même espèce en est incapable, ou encore pour déterminer avec précision quelle espèce de ravageur est responsable de la dévastation d'un milieu forestier.

 

Les avancées récentes en matière de séquençage de l'ADN qui rendent maintenant possible de déterminer la composition exacte de l'ADN dune personne, une chose impensable il y a à peine 10 ans, peuvent également contribuer à la protection de l'environnement. L'équipe du Pr Belzile propose d'exploiter ces nouvelles capacités technologiques en matière de séquençage pour doter les chercheurs en génétique et génomique environnementale de nouveaux outils leur permettant de mieux comprendre les interactions biologiques complexes qui surviennent dans tout écosystème. Grâce à ce travail, le Pr Belzile croit pouvoir rendre possible l'examen de milliers de marqueurs d'ADN chez des centaines déchantillons d'ADN en une fraction du temps et à une fraction du coût qui seraient nécessaires aujourd'hui pour atteindre un pareil objectif.

 

Cochercheurs :

Louis Bernatchez Université Laval
Roger C. Levesque Université Laval