Concours 2014 : La génomique pour nourrir l’avenir


» Partager cette page


Le lundi 16 juin 2014

Concours 2014 : La génomique pour nourrir l’avenir

Projets de recherche appliquée à grande échelle axés sur la salubrité, la sécurité et la production durable des aliments

 

Ottawa (Ontario), le 16 juin 2014 — Génome Canada, en partenariat avec la Western Grains Research Foundation (WGRF), a lancé aujourd’hui un appel de demandes pour son Concours 2014 : Projets de recherche appliquée à grande échelle – La génomique pour nourrir l’avenir. Le concours vise à financer des projets de recherche qui créeront de nouvelles connaissances, orienteront la politique publique dans les secteurs canadiens de l’agroalimentaire, des pêches et de l’aquaculture et proposeront des solutions qui peuvent aider à nourrir la population mondiale grandissante. Toute la documentation ici.



Quelque 90 millions de dollars seront investis, en quatre ans, dans des projets de recherche à grande échelle au Canada, dont la valeur individuelle oscillera entre 2 et 10 millions de dollars. Génome Canada investira 30 millions de dollars, la WGRF, 5 millions de dollars et le reste du financement proviendra d’autres sources telles que l’industrie, les administrations publiques et les organismes sans but lucratif, sous forme de cofinancement. Les projets seront choisis au moyen d’un processus international rigoureux d’évaluation par des pairs.

« La génomique et les technologies connexes dans les secteurs de l’agroalimentaire, des pêches et de l’aquaculture peuvent grandement contribuer à stimuler la production alimentaire et le commerce international, augmenter la valeur nutritive, réduire le gaspillage et s’assurer de la salubrité des aliments tant au Canada qu’ailleurs dans le monde, a déclaré M. Pierre Meulien, président et chef de la direction de Génome Canada. Le Canada est bien placé pour être un chef de file mondial qui offrira des solutions dont on a un urgent besoin pour répondre à la demande alimentaire mondiale qui devrait doubler d’ici 2050. »

Depuis toujours en agriculture, on a cherché à améliorer les pratiques de production alimentaire pour accroître la productivité, mais ces méthodes atteignent leurs limites et ne parviendront bientôt plus à augmenter le rendement, alors que les populations continuent d’augmenter et que les changements climatiques imposent de nouveaux stress sur la production alimentaire. Les connaissances sur la composition génétique des plantes, du bétail, du poisson et d’autres espèces, de la fonction des gènes et de leurs interactions, prennent une ampleur spectaculaire et peuvent orienter les innovations pour qu’il en découle des avantages économiques et sociaux pour la population canadienne.

Le Canada dirige déjà diverses initiatives nationales et internationales en génomique qui pourraient mener à une amélioration des rendements des cultures, à une meilleure salubrité des aliments et de l’eau, à une meilleure santé du bétail, à une meilleure résistance aux maladies et à la santé des stocks de poissons, de même qu’à une meilleure gestion des insectes ravageurs et des espèces envahissantes qui menacent la production agricole et le commerce. Les projets financés dans le cadre de ce nouveau concours miseront sur les réussites antérieures et doteront les producteurs canadiens et d’autres de nouvelles connaissances grâce auxquelles ils pourront relever les défis urgents de l’alimentation mondiale.

« La WGRF est ravie des répercussions que peut avoir cette initiative pour les producteurs, a déclaré Dave Sefton, président du conseil d’administration de la WGRF. Notre partenariat avec Génome Canada permettra à la WGRF d’investir dans les meilleurs programmes canadiens de recherche en génomique. Le soutien de la génomique en recherche sur les cultures est indispensable à la mise au point de nouvelles pratiques de gestion agricole, de produits agricoles innovateurs et de meilleures variétés végétales », a ajouté M. Sefton.

Pour de plus amples détails, visitez www.genomecanada.ca.

-30-

Génome Canada est un organisme sans but lucratif qui investit dans la recherche en génomique afin de procurer des avantages économiques et sociaux à la population canadienne. Génome Canada bâtit des ponts entre les pouvoirs publics, les milieux universitaires et l’industrie pour mettre en place une entreprise d’innovation fondée sur la génomique et centrée sur les secteurs clés des sciences de la vie. Nous concluons ces partenariats pour investir dans des projets de recherche à grande échelle, les gérer et transformer les découvertes en débouchés commerciaux, en nouvelles technologies, applications et solutions.

La Western Grains Research Foundation est un organisme sans but lucratif financé et dirigé par des agriculteurs. Elle investit dans la recherche agricole utile aux producteurs de l’Ouest canadien. Depuis plus de 30 ans, le conseil d’administration de la WGRF a donné une voix aux producteurs dans les décisions de financement de la recherche en agriculture. La WGRF gère un fonds de dotation et un fonds de prélèvement pour le financement de la recherche et du développement commercial portant sur le blé et l’orge, investissant plus de 7 millions de dollars par année dans la recherche sur la sélection et la grande production végétale. La WGRF regroupe le pouvoir de dépenses en recherche de tous les agriculteurs de l’Ouest canadien, ce qui maximise les rendements obtenus de ces recherches.

Personnes-ressources :

Andrea Matyas

Directrice des Communications

Génome Canada

Tél. : 613-751-4460, poste 231

Cell. : 613-790-0106

amatyas@genomecanada.ca

 

Mike Espeseth

Gestionnaire des Communications

Western Grains Research Foundation

Tél. : 306-975-0365

Cell. : 306-380-2553

MikeEspeseth@westerngrains.com



Retour à la liste des nouvelles