Une boîte à outils génétique pour la différenciation des saveurs de tomates

Chercheurs principal : Charles Goulet
Thème : Agriculture et bioproduits
Concours : Concours Génome Canada - Programme de partenariats pour les applications de la génomique (PPAG)
Statut : En cours
Début : 1er avr. 2016
Fin : 31 déc. 2018
Budget : 1 800 000,00 $



On dit que les tomates sont la quintessence de l'été dans une bouchée. Elles génèrent également plus d'un demi-milliard de dollars de ventes à la ferme annuellement et constituent le plus important produit d'exportation parmi les légumes frais au Canada. Les producteurs canadiens sont confrontés à la concurrence de régions où les coûts de production sont plus faibles, ce qui augmente la difficulté à conserver leur part de marché. Ils doivent innover afin d'offrir un produit différent qui leur donnera un avantage concurrentiel.

 

En général, les programmes de sélection végétale mettent l'accent sur les caractéristiques de production, comme le rendement ou la résistance aux maladies. Vineland Research and Innovation Centre (Vineland) collabore avec Charles Goulet de l'Université Laval pour veiller à ce que les nouvelles variétés de tomates possèdent ces caractéristiques, en plus d'un élément des plus importants pour les clients : la saveur. La saveur est une caractéristique complexe liée à la teneur en sucre, à l'acidité et à l'arôme, ainsi qu'à la texture. L'arôme étant défini par plus de 30 substances chimiques volatiles et des douzaines de gènes, la génomique peut faciliter grandement la sélection et permettre d'atteindre une précision inégalée à ce jour. Ce projet misera sur la variation des gènes liés à l'arôme pour développer de nouvelles tomates ayant une saveur différente. Les lignées végétales qui en découleront seront utilisées par Vineland pour cultiver des tomates savoureuses et seront mises à la disposition d’autres producteurs de tomates. Les premières variétés devraient être offertes sur le marché dans les trois ans suivant la fin du projet.

 

Le développement de cultivars de tomates savoureuses et adaptées aux conditions locales donnera aux serriculteurs canadiens un net avantage dans un marché de consommation concurrentiel, avec des retombées économiques directes totales estimées à plus de 30 millions de dollars par année.

 

Codirigeant - Utilisateur :

David Liscombe

Vineland Research and Innovation Centre