PCR plasmonique : un diagnostic rapide grâce à la plasmonique

Chercheurs principal : Mark Trifiro
Thème : Développement de nouvelles technologies
Concours : Concours Génome Canada - Innovation de rupture en génomique
Statut : En cours
Début : 1er juill. 2016
Fin : 30 juin 2018
Budget : 249 976,00 $



Une éclosion d'infection dans un hôpital ou une communauté agricole/forestière peut entraîner de graves conséquences pour les personnes et les organisations touchées. Un diagnostic au point d'intervention ou au point d'infection fournirait au clinicien, à l'inspecteur des aliments ou au travailleur agricole des renseignements génomiques de grande valeur sur l'infection, lesquels pourraient servir à prendre des décisions éclairées sur la façon de traiter et de contenir l'infection.

 

À l'Hôpital général juif de Montréal, le Dr Mark Trifiro et son équipe ont mis au point une plateforme technologique d'analyse PCR plasmonique reposant sur la lumière et la nanotechnologie qui permet d'identifier quasi instantanément les agents infectieux par l'analyse de l'ADN. Cette technologie mènera à la mise au point de nouveaux instruments, qu'il s'agisse de petits dispositifs portatifs à utiliser sur le terrain ou de gros appareils de dépistage destinés au milieu hospitalier. La plateforme utilise des « nanoéléments chauffants » spécialement conçus pour produire une réaction PCR ultrarapide. La réaction peut être surveillée et gérée avec une très grande précision. Il est donc possible d'obtenir une « alerte » à l'infection en quelques minutes.

 

Cette méthode d'analyse rapide peut identifier rapidement la cause d'une éclosion d'infection chez l'humain, orienter la prise en charge de l'infection et les décisions thérapeutiques, diminuer la morbidité et la mortalité et réduire les coûts liés aux services de santé, comme la durée de l'hospitalisation et les coûts des médicaments. Dans les domaines de l'agriculture, des pêches et de la foresterie, autant de secteurs importants pour l'économie canadienne, cette méthode d'analyse permettra de réduire le fardeau financier pour les industries en diminuant leur temps de réponse en cas d'infection. L'équipe examinera chaque élément de contrôle possible de la nouvelle méthode d'analyse rapide pour garantir une fiabilité élevée et un large éventail d'applications et faire en sorte que la technologie tienne promesse en ce qui a trait au diagnostic ultrarapide des infections au point d'intervention.

 

Cochercheur principal :

Andrew

Kirk

Université McGill