Évaluation personnalisée du risque pour la prévention et le dépistage précoces du cancer du sein : intégration et mise en œuvre

Chercheur principal : Jacques Simard
Thème : Santé
Concours : Concours 2017 - Projets de recherche appliquée à grande échelle - La génomique et la santé de précision
Statut : En cours
Début : 1er avr. 2018
Fin : 31 mars 2022
Budget : 15 475 000,00 $



Le cancer du sein est la forme la plus répandue du cancer et la deuxième cause de décès par cancer chez les Canadiennes. Les femmes ont une chance sur huit de contracter un cancer du sein à un moment ou un autre de leur vie. La recommandation actuelle en matière de dépistage consiste dans une mammographie tous les deux ou trois ans pour toute femme de 50 à 74 ans. L’évaluation personnalisée du risque, par la combinaison du profilage génomique et du dépistage des autres facteurs de risque de cancer, rendrait possibles une prévention et des recommandations de dépistage sur mesure, en fonction des risques individuels, afin d’arriver à un meilleur équilibre entre les avantages et les inconvénients.

 

Ce projet de recherche fournira des éléments probants qui pourront étendre considérablement les avantages des programmes de dépistage actuels fondés sur l’âge en favorisant la transition vers une approche fondée sur le risque. Les éléments recueillis pourront également améliorer la prestation de conseils fondés sur la génétique relativement aux stratégies de dépistage et de réduction du risque pour les femmes ayant des antécédents familiaux de cancer du sein et qui sont suivies par une clinique d’oncologie génétique.

 

Sous la direction de Jacques Simard de l’Université Laval et d’Anna Maria Chiarelli d’Action Cancer Ontario et de l’Université de Toronto, l’équipe de recherche étudiera une très grande cohorte de femmes, en mettant en œuvre des technologies de génomique à grand débit, parallèlement à des méthodes statistiques et épidémiologiques, pour élaborer et valider un test multigénique fondé sur les variations génétiques liées au cancer du sein. L’équipe évaluera également l’acceptabilité, la faisabilité et les résultats du dépistage fondé sur le risque en utilisant un nouvel outil Web de prévision avancée du risque ainsi qu’un test de profilage à même les centres de mammographie actuels.

 

Une meilleure évaluation personnalisée du risque permettra un dépistage et un traitement plus précoces du cancer du sein, pour sauver des vies et apporter des avantages socioéconomiques et en matière de santé.

 

Version abrégée
Le cancer du sein est la forme la plus répandue du cancer et la deuxième cause de décès par cancer chez les Canadiennes. À l’heure actuelle, la recommandation en matière de dépistage est essentiellement fondée sur l’âge. Les chercheurs Jacques Simard et Anna Maria Chiarelli dirigeront un projet conçu pour fournir des éléments probants montrant comment passer d’une méthode universelle fondée principalement sur l’âgeà une approche de dépistage en fonction du risque, afin d’arriver à un meilleur équilibre entre les avantages et les inconvénients. L’équipe de recherche élaborera également un test multigénique.

 

Centre de génomique responsable : Génome Québec

Cocentre de génomique : Ontario Genomics

 

Cochercheuse principale et utilisatrice :

Anna Maria Chiarelli Cancer Care Ontario, University of Toronto

 

Codemandeurs, utilisateurs et collaborateurs :

Irene Andrulis University of Toronto
Antonis Antoniou University of Cambridge, Cambridge, Royaume-Uni
Jennifer Brooks University of Toronto
Jocelylne Chiquette Université Laval
Peter Devilee Leiden University Medical Center, Leiden, Pays-Bas
Michel Dorval Université Laval
Arnaud Droit Université Laval
Douglas Easton University of Cambridge, Cambridge, Royaume-Uni
Andrea Eisen Sunnybrook Health Science Centre
Laurence Eloy Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
David Goldgar University of Utah, Salt Lake City, États-Unis
Yann Joly McGill University
Suzanne Kamel-Reid University of Toronto
Bartha Maria Knoppers McGill University
Jean-Yves Masson

Centre de recherche du CHU de Québec - Université Laval

Nicole Mittmann University of Toronto
Hermann Nabi Université Laval
Nora Pashayan University College London, London, Royaume-Uni
Rita Schmutzler University Hospital Cologne, Köln, Allemagne
Tracy Stockley University of Toronto
Sean Tavtigian University of Utah, Salt Lake City, États-Unis
Haico van Attikum Leiden University Medical Center, Leiden, Pays-Bas
Meghan Walker Cancer Care Ontario
Michael Wolfson University of Toronto
Linda Rabeneck Cancer Care Ontario
Nathalie Tremblay Quebec Breast Cancer Foundation
Jean Latreille Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Karen Malone Canadian Cancer Society
Nicole  Beben Canadian Partnership Against Cancer
Rami Rahal Canadian Partnership Against Cancer