MELANO-PREDICT : développement d'un algorithme cliniquement applicable pour la prise en charge du mélanome à l'aide des inhibiteurs de points de contrôle immunitaire

Chercheurs principaux : Ian Watson, Hamed S. Najafabadi, John Stagg
Thème : Intelligence artificielle (IA)/Santé
Concours : Données omiques contre le cancer (DOCC)
Statut : En cours
Début : 1er oct. 2020
Fin : 30 sept. 2022
Budget : 300 000,00 $



PROJET EN COLLABORATION AVEC IVADO ET ONCOPOLE


 

Le mélanome est la forme la plus mortelle de cancer de la peau. Avant 2010, très peu de personnes survivaient au mélanome lorsqu’il se propageait dans l’organisme. Mais depuis, la communauté scientifique a mis au point des traitements renforçant le système immunitaire des patients de façon à combattre le mélanome. Ces traitements permettent de guérir certains patients. Malheureusement, de nombreux patients présentant un mélanome ne répondent pas à ces immunothérapies ou ont des effets secondaires graves. Actuellement, il n’existe pas de test clinique efficace pour déterminer si l’immunothérapie sera bénéfique pour un patient. Ce type de test serait utile pour aider les médecins à prescrire le traitement le plus susceptible d’être bénéfique pour les patients et celui qui aura le moins d’effets secondaires.

 

 

Il est de plus en plus courant de séquencer l’ADN des patients atteints d’un cancer pour déterminer les possibilités de traitement. Toutefois, les informations issues de ces tests sont rarement utilisées pour orienter la prescription d’une immunothérapie, car la communauté scientifique ne sait pas quelles séquences d’ADN possèdent réellement des informations utiles pour prédire la réponse à l’immunothérapie. Nous nous attaquerons à ce problème en utilisant des techniques de recherche axées sur l’intelligence artificielle pour déterminer la combinaison de séquences d’ADN qui permettra de prédire une réponse à l’immunothérapie. Nous sommes convaincus que les résultats des recherches de ce projet aideront non seulement les patients atteints d’un mélanome, mais aussi des patients présentant d’autres types de cancer qui ne reçoivent pas actuellement d’immunothérapie, qui pourrait pourtant s’avérer bénéfique pour eux.

 

Centre de génomique responsable : Génome Québec

Partenaires : IVADO, Oncopole

 Utilisateur :

Kam Kafi Imagia