Génomique fonctionnelle à haut rendement par l’entremise de technologies reposant sur l’acide nucléique modifié

Chercheurs principal : Sherif Abou Elela
Thème : Santé
Concours : Concours II
Statut : Terminé
Début : 6 janv. 2002
Fin : 31 déc. 2005
Budget : 5 531 050,00 $



Maintenant que la séquence du génome humain est connue et qu’on connaît le génome de très nombreux organismes, un des défis majeurs de l’ère post-génomique est de déterminer la fonction de tous les gènes possibles. Chez les mammifères, cette tâche est considérable puisqu’un seul gène peut produire de nombreuses protéines différentes par l’utilisation de l’épissage alternatif des ARN pré-messagers. Les chercheurs examineront directement la fonction des gènes de différents organismes en utilisant des acides nucléiques modifiés (MoNA) et créeront de nouveaux outils qui permettront des criblages à haut débit pour une analyse pangénomique de la fonction des gènes. Lorsqu’ils connaîtront ces fonctions, les chercheurs en évalueront le potentiel comme cible thérapeutique et les meilleurs candidats seront testés en vue d’éventuelles applications pharmaceutiques. Ce projet fait appel à une équipe de scientifiques québécois et suédois de réputation internationale rattachés à l’Université de Sherbrooke, à l’Université McGill, à l’institut Karolinska et à l’Université de Stockholm dans un effort international véritable pour comprendre la fonction du génome humain. Les travaux futurs seront réalisés simultanément au Québec et à Stockholm. Une plate-forme bioinformatique assurera la coordination interactive du projet.

 

Cochercheurs :

Benoit Chabot Université de Sherbrooke
Masad Damha Université McGill
Liam Good Karolinska Institutet
Ulo Langel Stockholms Universitet
Claes Wahlestedt Karolinska Institutet
Raymund Wellinger Université de Sherbrooke