Pharmacogénomique de l’efficacité des médicaments et toxicité du traitement des maladies cardiovasculaires

Chercheurs principaux : Michael S. Phillips, Jean-Claude Tardif
Thème : Santé
Concours : Concours III
Statut : Terminé
Fin : 31 mars 2010
Budget : 21 114 593,00 $



Aucun médicament ne convient à tous les patients. On croit que les différences génétiques entre les patients expliquent les diverses réactions aux médicaments. La génomique ouvre la voie à une médecine personnalisée, prédictive et préventive, et la pharmacogénomique en particulier utilise les renseignements génétiques d’un patient pour prévoir les réactions individuelles aux médicaments. C’est là un sujet important, car les réactions indésirables aux médicaments sont une cause importante d’hospitalisation et de mortalité au Canada, aux États-Unis et en Europe. Jean-Claude Tardif, autorité en athérosclérose à l’Institut de cardiologie de Montréal de l’Université de Montréal et Michael S. Phillips, de l’Institut de cardiologie de Montréal également et directeur de la pharmacogénomique au Centre d’innovation de Génome Québec et de l’Université McGill, sont les directeurs du projet Pharmacogénomique de l’efficacité des médicaments et toxicité du traitement des maladies cardiovasculaires. MM. Tardif et Phillips dirigeront une équipe internationale de chercheurs cliniciens et de scientifiques qui s’efforceront de résoudre les problèmes de réactions aux médicaments dans la gestion des maladies cardiovasculaires, ce qui comprend les cardiopathies, l’insuffisance cardiaque globale, l’hypertension et les accidents cérébrovasculaires (ACV). L’équipe du projet examinera la toxicité des médicaments hypolipidémiants, en particulier les statines, qui sont utilisées pour traiter l’athérosclérose, la concentration de lipides ou de graisses qui rétrécissent ou bloquent les artères. L’équipe étudiera également l’efficacité de nouveaux agents anti-athérosclérotiques. MM. Tardif et Phillips prévoient identifier les biomarqueurs pertinents qui pourront ensuite servir à élaborer des tests diagnostiques. Les résultats aideront à déterminer comment les patients réagiront aux traitements de maladies cardiovasculaires, compte tenu de leur profil génétique. L’équipe du projet élaborera également des lignes directrices en éthique qui aideront à planifier la recherche future en pharmacogénomique, ainsi que des modèles et des stratégies d’intégration des connaissances génétiques aux pratiques des soins de santé.

 

Cochercheurs :

Denise Avard Université de Montréal
Marie-Pierre Dubé Institut de Cardiologie de Montréal
Daniel Gaudet Université de Montréal
Yann Joly Université de Montréal
Martin Latterich Université McGill
Jacques LeLorier Hôtel-Dieu de Montréal
Guy Poirier Centre de recherche du CHUL
Marta Santuré Université de Montréal
Pierre Thibault Université de Montréal
Jacques Turgeon Université de Montréal