Arborea II : Génomique pour la sélection moléculaire chez les résineux. Découverte de marqueurs génétiques visant à améliorer la productivité et la valeur de l’épinette grâce à la génomique fonctionnelle et la cartographie d’association

Chercheurs principaux : Jean Bousquet, John MacKay
Thème : Foresterie
Concours : Concours III
Statut : Terminé
Fin : 31 mars 2011
Budget : 13 989 301,00 $



Les épinettes sont l’espèce la plus largement utilisée dans les plantations forestières canadiennes. La sélection de nouvelles générations d’épinettes peut cependant être un processus lent. Voilà pourquoi les chercheurs canadiens en génomique forestière étudient la croissance et le rendement des arbres, de même que les propriétés du bois à l’échelle moléculaire. La génomique forestière peut servir à améliorer la productivité et la compétitivité de l’industrie des produits forestiers du Canada, qui représente 81,8 milliards de dollars annuellement et assure plus de 375 000 emplois directs. John MacKay et Jean Bousquet, biologistes forestiers à l’Université Laval sont les directeurs du projet Arborea II : Génomique pour la sélection moléculaire chez les résineux. Arborea II dressera un inventaire de la variabilité naturelle et de l’expression de milliers de gènes de l’épinette. Lorsqu’ils connaîtront les gènes spécifiques liés à la croissance et à la qualité du bois, les chercheurs pourront élaborer des outils et des protocoles qui permettront de choisir les épinettes à haut rendement qui possèdent les bois de meilleure qualité. On pourra ainsi améliorer la compétitivité de l’industrie forestière canadienne. Les cycles de sélection des épinettes peuvent durer plus de 20 ans. Les résultats prévus du projet contribueront à raccourcir la période nécessaire à la sélection et à l’amélioration des arbres au moyen des traits désirés, ce qui accroîtra la valeur commerciale des épinettes, sous forme de grumes de sciage et de bois à pâte. Arborea II fera appel aux capacités de recherche du Service canadien des forêts et à des collaborateurs nationaux et internationaux, afin d’intégrer la recherche, le transfert de la technologie, les analyses économiques et les études de l’acceptabilité environnementale de l’amélioration moléculaire des épinettes. En concertation avec des organismes de recherche provinciaux et l’industrie des produits forestiers, l’équipe du projet créera de nouvelles connaissances sur une espèce d’arbre polyvalente et précieuse qui offre des avantages sociaux, environnementaux et économiques. Cliquez ici pour visiter le site du projet.

 

Cochercheurs :

Jean Beaulieu Service canadien des forêts
Robert Beauregard Université Laval
Annick Bertrand Agriculture et Agroalimentaire Canada - Centre de recherche et de développement sur les sols et les grandes cultures
Yves Castonguay Agriculture et Agroalimentaire Canada - Centre de recherche et de développement sur les sols et les grandes cultures
Janice Cooke University of Alberta
Jeffrey Dean University of Georgia
Nancy Gélinas Université Laval
Nathalie Isabel Service canadien des forêts
Martin Perron Service de génétique, de la reproduction et de l'écologie (MRNF)
Philippe Rigault Centre du recherche du CHUL
Armand Séguin Service canadien des forêts
Lars Wallbacks Paprican - QC

 

Concours
ouverts

Santé
personnalisée

chercheurs
du Québec

Inscription à l'infolettre

Abonnez-vous à notre infolettre pour être les premiers informés de nos nouveautés.