Adhésion sociale


La génomique est une technologie prometteuse. Son influence se fait déjà sentir dans des domaines aussi cruciaux que la santé, l'agroalimentaire, la foresterie et l'environnement. Toutefois, la génomique soulève également bien des passions et de nombreux enjeux : discrimination, modifications génétiques, accès et confidentialité des données… Tous ces sujets préoccupent la population et les décideurs.


Mettre la génomique au service du citoyen, de l’industrie et de la société

Génome Québec est conscient que le public se questionne sur la génomique. Cela est tout à fait normal, puisqu’il s’agit d’une nouvelle technologie, qui nous ouvre des perspectives inédites, souvent inconnues du grand public. En tant qu’organisme qui finance d’importantes recherches scientifiques, Génome Québec se doit d’être transparent par rapport aux risques, aux avantages, aux espoirs et aux percées que représente la génomique.

C’est pourquoi une part importante de la mission de Génome Québec consiste à s’assurer que les aspects éthiques, environnementaux, économiques, légaux et sociaux, aussi appelés GE3LS, font partie intégrante de la démarche et des travaux des chercheurs en génomique.


Les recherches GE3LS viennent enrichir les grands projets en génomique et visent à évaluer et à étudier les responsabilités et les conséquences de la génomique dans la société. Elles permettent de tisser des liens entre la science et la société, puis de donner une perspective plus large aux différents projets. Cela a pour but ultime d’atteindre des résultats de recherche plus utiles et mieux adaptés aux besoins de la société. 


Dans le but de favoriser une meilleure connaissance et prise de décision concernant les enjeux complexes que soulèvent aujourd’hui la génomique, Génome Québec a confié au Centre de génomique et politiques de l’Université McGill le mandat de produire des documents d’orientation politique sur divers sujets.

Discrimination des informations génétiques : mythe ou réalité?

Les informations génétiques renseignent sur l’état de santé actuel ou futur d’une personne. Doit-on s’inquiéter de l’accessibilité de ces informations par d’éventuels employeurs ou encore par les compagnies d’assurance? La discrimination génétique existe-t-elle? Y a-t-il des lois pour nous protéger?

Pour en savoir plus sur le sujet, nous vous invitons à lire ce document d'orientation politique.

Édition génome humain

L'ingénierie ciblée du génome humain

L’idée d’aller modifier des parties du génome pour corriger des mutations est un vieux rêve de la médecine. L’avènement récent de nouveaux outils, comme l’enzyme CRISPR-Cas9, ouvre maintenant la porte à des modifications des gènes très ciblées, rapides, avec un taux de succès élevé – et à peu de frais. Mais la possibilité de modifier les gènes soulève son lot d’inquiétudes.

Pour en apprendre plus sur le sujet, nous vous invitons à lire ce document d’orientation politique.

OGM

Accès et partage de données

La recherche en génomique génère beaucoup de données, des données riches et volumineuses, provenant d’un nombre important de participants. La collecte, l’analyse, l’utilisation et le partage de ces données à des fins de recherche promettent d’importantes percées en santé, notamment en médecine personnalisée et à des fins d’études populationnelles. Comment trouver un équilibre entre la protection des participants et la facilitation de la recherche innovante?

Pour en apprendre plus sur le sujet, nous vous invitons à lire ce document d’orientation politique.


Voir nos capsules d'information