Médecine personnalisée



Quand les gènes déterminent les meilleurs soins de santé


Si les médecins scrutent déjà certains gènes pour connaître, par exemple, le risque de développer le cancer du sein ou la fibrose kystique, l’avenir des soins de santé repose sur l’analyse de l’ADN complet de chaque patient. Bienvenue dans l’ère de la médecine personnalisée… où votre dossier médical génétique sera roi!


De tout temps, la médecine s’est attardée à l’individu. Déjà, durant l'Antiquité, Hippocrate diagnostiquait ses patients en fonction de leurs quatre « humeurs » – le sang, le flegme, la bile jaune et la bile noire – et établissait le meilleur traitement adapté à chacun.


Depuis, les médecins traitent leurs patients comme des cas uniques basant leurs interventions sur les antécédents familiaux et le mode de vie de chacun. Ainsi, s’il y a un historique de cancer du sein dans votre famille, vous serez suivi de près pour cette maladie. Par contre, si vous fumez beaucoup, votre médecin surveillera plus particulièrement l’état de vos poumons et de vos voies respiratoires.

 

Interroger les gènes et le génome

Grâce aux avancées de la génétique (étude des gènes), puis de la génomique (étude du génome), votre médecin possède dorénavant de nouveaux outils pour détecter, par exemple, le risque que vous souffriez de dépression ou d’une maladie cardiovasculaire.


Les applications de la médecine personnalisée, basée sur votre ADN, sont déjà bien réelles. Il est en effet désormais possible de :

  • dresser le profil génomique de votre tumeur pour ajuster les traitements ou prédire le risque de récidive;
  • mesurer votre prédisposition génétique à certains cancers, dont le cancer du sein et le cancer de la prostate;
  • procéder à des tests pharmacogénétiques pour déterminer l’interaction entre les médicaments et vos gènes et ainsi savoir quel traitement sera le plus efficace pour vous;
  • utiliser l’ADN du fœtus que vous portez pour dépister des anomalies génétiques de façon sécuritaire.

 

La fin de l’approche « même médicament et même traitement pour tous »?

Plusieurs années, voire quelques décennies, s’écouleront avant que la médecine personnalisée ne livre toutes ses promesses. Mais avec les progrès amorcés en génétique, en protéomique (étude des protéines), en métabolomique (étude des métabolites, de petites molécules produites par le métabolisme, comme le glucose) ou encore en épigénétique (étude de l’influence de l’environnement et des habitudes de vie sur la santé), les applications de la médecine personnalisée seront de plus en plus accessibles aux patients dans les cliniques.


Les chercheurs québécois sont d’ailleurs très impliqués dans l'avancement des soins de santé personnalisés. Découvrez leur travail!

Médecine personnalisée ou médecine de précision?

On emploie souvent ces deux termes comme des synonymes. Et c’est presque le cas! Pour les spécialistes cependant, il existe une petite distinction entre les deux.

  • La médecine de précision permet une stratification au niveau moléculaire.

  • La médecine personnalisée vise à identifier des traitements spécifiques, et/ou à cibler des stratégies de prévention et de traitement en regard des caractéristiques uniques d’un individu (par exemple, socioculturelles).

 

Lorsqu’on parle de médecine personnalisée, il est souvent question de tests génétiques. Pour en savoir plus sur ce sujet, cliquez ici.