Dernières nouvelles


La génomique est un moteur essentiel de l'avenir du Québec. C'est pourquoi Génome Québec vise l'avancement des connaissances en génomique par le financement de grands projets. Dans cette section, vous en apprendrez davantage sur les plus récentes réalisations des chercheurs en génomique.

<< < 1 2

Signature d'une entente de partenariat entre Génome Québec et le CNRS

5 mai 2022

Daniel Coderre, président-directeur général de Génome Québec, et Antoine Petit, président-directeur général du Centre national de la recherche scientifique en France, ont ratifié une entente de partenariat qui officialise l’exploration d’initiatives de collaboration en matière de génomique entre les deux pays.

 

Une délégation venue de France a rencontré à Montréal le 22 avril dernier à l’occasion du Jour de la Terre, les représentants de Génome Québec pour procéder à la signature de l’entente de partenariat. Concrètement, au cours des 24 prochains mois, les deux parties entreprendront une série d’échanges formels afin d’étudier plus en profondeur les opportunités de collaboration à mettre en œuvre entre les deux organisations. 

 

Pour lire le communiqué

 

Présents sur la photo de gauche à droite : Daniel Coderre et Antoine Petit


Plus de détails...

Lancement de Genovalia, premier centre de valorisation des données génomiques non humaines au Québec

12 avr. 2022

Génome Québec et l’Université Laval sont fiers d’annoncer le lancement de Genovalia, le tout premier centre de production, de traitement et de valorisation des données génomiques non humaines au Québec. Cette initiative permettra de créer de la valeur en misant sur la synergie entre l’intelligence artificielle et les données génomiques dans des domaines tels que l’agroalimentaire, la foresterie et les sciences environnementales.

« Afin de jeter les bases de Genovalia, Génome Québec a investi 500 000 $ au cours de la dernière année. Cette approche novatrice entre l’intelligence artificielle et les données génomiques hors santé permettra d’optimiser cet investissement pour en tirer des bénéfices au profit de la société québécoise. Enfin, cette synergie propulsera la recherche scientifique en mettant à contribution la richesse de ce grand volume de données qui, ultimement, agira comme catalyseur de l’innovation québécoise et levier de la compétitivité du Québec au Canada et à l’international », souligne Daniel Coderre, président-directeur général de Génome Québec.


Plus de détails...

Génome Québec se réjouit de l'investissement de 1,4 G$ pour soutenir la recherche et l'innovation

22 mars 2022

Une somme de 1,4 milliard de dollars sur cinq ans est prévu au budget 2022-2023 pour soutenir la recherche et l’innovation Génome Québec se réjouit de cette annonce.

 

« […] Grâce au soutien constant du gouvernement du Québec, au fil des ans, le Québec dispose désormais d’une masse critique d’expertise et d’infrastructures enviables qui nous permettent de nous positionner comme acteur incontournable de la bioéconomie, et d’ainsi demeurer un chef de file au Canada et à l'international. Ces nouveaux investissements viendront renforcer notre compétitivité » a souligné le président-directeur général de Génome Québec, Daniel Coderre.


Plus de détails...

Comment enseigner la génétique au secondaire?

21 janv. 2022

Depuis les deux dernières décennies, la génétique et la génomique se sont développées à une vitesse fulgurante. Cela dit, l’avancement de ces sciences est-il en adéquation avec la compréhension des citoyens? Afin d’être en mesure de prendre des décisions rationnelles quant aux questionnements socioscientifiques que présentent la génétique et la génomique, cette réflexion s’impose.

 

Pour bien cerner les meilleures activités d’apprentissages encore faut-il analyser la manière dont les programmes scolaires abordent ces sciences. Autrement dit, ces programmes sont-ils en mesure de bien préparer les citoyens et les futurs citoyens à prendre des décisions éclairées lorsqu’il est question de génétique et/ou de génomique? Comment les personnes enseignantes peuvent-elles favoriser la curiosité face à ce domaine et stimuler la rétention de l’information?


Plus de détails...

Laurent Tessier, sauvé par le profilage génomique

11 janv. 2022

Laurent Tessier, 17 ans, a survécu à un cancer virulent grâce à un programme de recherche génétique lancé pour offrir aux jeunes des traitements personnalisés.

 

Au CHU Sainte-Justine, en 2012, ce programme de recherche de médecine de précision en oncologie pédiatrique (dénommé TRICEPS) était une première dans le milieu.

 

Daniel Sinnett, généticien et codirecteur du programme TRICEPS, a supervisé ce traitement au sein du programme et stipule que plusieurs autres jeunes, au Québec, ont pu être sauvés en découvrant des options thérapeutiques personnalisées.

 

Cet article explique comment la médecine de précision, grâce au profilage génomique, a sauvé la vie de plusieurs jeunes patients, notamment, celle de Laurent Tessier.


Plus de détails...

<< < 1 2