La Zone Agtech et Génome Québec s'associent pour accélérer la réponse aux enjeux agroalimentaires de la province


» Partager cette page


Le mardi 21 juin 2022

La Zone Agtech et Génome Québec s'associent pour accélérer la réponse aux enjeux agroalimentaires de la province

La Zone Agtech et Génome Québec s'associent pour accélérer la réponse aux enjeux agroalimentaires de la province

La Zone Agtech et Génome Québec annoncent un partenariat dans l’objectif d’accélérer le développement de solutions génomiques québécoises adressées au secteur agroalimentaire.

 

Très bien positionné à l’échelle internationale, le Québec combine des expertises clés en intelligence artificielle (grâce à son pôle international reconnu), en génomique (notamment grâce au Centre d’expertise et de services Génome Québec), et en agtech (grâce à sa zone d’innovation, la Zone Agtech, qui regroupe plus de 250 entreprises membres et partenaires). Ces trois pôles d’expertises maintenant ralliées, le Québec a tout en main pour propulser le développement de solutions génomiques de calibre mondial adressées au secteur agroalimentaire et pour consolider, par la même occasion, la position du Québec à l’international.



« La génomique permet d’étudier l’ADN d’une plante pour développer des variétés plus productives et adaptées aux conditions de culture du Québec, précise Stéphanie Lord-Fontaine, vice-présidente, Affaires scientifiques chez Génome Québec. De ce fait, elle offre des informations cruciales aux acteurs agricoles qui désirent réduire leur consommation d’intrants (d’eau et de pesticides, notamment) et les pertes associées aux maladies. »


La Zone Agtech et Génome Québec ont par ailleurs déjà collaboré sur un projet commun, développé et porté par Ayos Technologies, une entreprise québécoise qui a conçu un outil moléculaire pour identifier précisément les différents variants de la pourriture phytophthoréenne présents au champ, faisant de la sélection de variétés de soya résistantes à la maladie une décision simple. Ce pathogène cause des pertes allant jusqu’à 1 500 $ de rendement par hectare pour les producteurs de la province.


« Nous avons tout de suite constaté notre complémentarité, ajoute Mme Lord-Fontaine. Alors que Génome Québec a accompagné l’entreprise en lui offrant des conseils et du financement pour son développement technologique, la Zone Agtech a collaboré avec l’équipe de Ayos pour les supporter dans la compréhension de son écosystème et sa phase de précommercialisation. La synergie de nos équipes permet d’offrir un accompagnement à 360° aux entreprises qui se concentrent au développement d’outils génomiques adressés à l’agriculture ».


Lire le communiqué



Retour à la liste des nouvelles