La génomique et la COVID-19


En quoi la génomique est un incontournable dans la lutte contre la COVID-19

La génomique permet d’étudier le matériel génétique d’un organisme vivant (humain, plante, animal, microorganisme). Étonnamment, les virus possèdent aussi du matériel génétique (ADN ou ARN) et peuvent donc être étudiés grâce aux outils génomiques. L’étude du génome d’un virus, comme le SRAS-CoV-2 responsable de la COVID-19, permet de mieux comprendre ses caractéristiques, ses vulnérabilités, son mode d’action ainsi que son évolution.

La génomique permet aussi d’étudier le génome des patients et le vaste éventail de symptômes qu’entraîne cette maladie permettant de mieux comprendre l’interaction entre le virus et les systèmes biologiques humains.



BIOBANQUES

Biobanque québécoise de la COVID-19 (BQC19)

Pour lutter contre la COVID-19, il faut avant toute chose récolter des échantillons biologiques et des données médicales de haute qualité, provenant de patients infectés par le coronavirus. La BQC19 entrepose des échantillons biologiques de plus de 4 500 patients déclarés positifs à la COVID-19, présentant des symptômes de légers à sévères.

 

Biobanque Génome Québec et CIUSSS Saguenay-Lac-Saint-Jean

Cette biobanque entrepose, depuis le début de la pandémie, des dizaines de milliers de prélèvements nasopharyngés de personnes atteintes de la COVID-19 en provenance des différents hôpitaux du Québec. Ces échantillons permettent d’isoler le virus et de le séquencer pour suivre son évolution et sa propagation. La disponibilité de matériel biologique humain d’excellente qualité et bien documenté depuis le début de la pandémie, servira de référence à plus long terme pour la communauté de recherche du Québec.

Pour en savoir plus, cliquez ici.

 

 

 

SÉQUENÇAGE

Séquençage - échantillons de virus

Génome Québec est impliqué avec le Laboratoire de santé publique du Québec dans une initiative pancanadienne (RCanGéCO, axe VirusSeq) dont le mandat est de récolter et d’analyser quelque 150 000 séquences virales provenant de patients ayant obtenu un diagnostic positif à la COVID-19. Les séquences virales obtenues au Québec seront mises en commun avec celles des autres provinces pour établir l’origine d’introduction du virus, sa propagation ainsi que son évolution.

 

Séquençage - échantillons de patients

Pour mieux comprendre la grande variabilité de symptômes déclanchés par le virus SARS-CoV-2, les chercheurs étudient le génome humain. Génome Québec participe à l’effort pancanadien (RCanGéCo, axe HostSeq) visant à récolter quelque 10 000 génomes de Canadiens infectés par le SARS-CoV-2 et présentant des symptômes variés de la COVID-19.

Pour en savoir plus, cliquez ici.

 

 

 

RECHERCHE

Financement de la recherche

Génome Québec, en collaboration avec Génome Canada, a investi 1 million de dollars dans un projet d’envergure visant la découverte de nouvelles molécules thérapeutiques grâce à une approche novatrice basée sur l’intelligence artificielle. 

 

Évaluation des projets de recherche

En début de pandémie, à la suite d’un appel à propositions pour des solutions à court terme pour lutter contre le coronavirus, Génome Québec a reçu et analysé plus de 60 propositions de projets de recherche. En collaboration avec le gouvernement du Québec, une première annonce de financement a permis, jusqu’à maintenant, d’appuyer cinq projets en lien avec la COVID-19.

 

Sur les traces de la COVID-19

                     

La course aux vaccins

 

 

Pour en savoir plus, cliquez ici.


 

 

SERVICES SCIENTIFIQUES

Dépistage 

Le Centre d’expertise et de services Génome Québec a été mis à contribution afin de participer à l’effort québécois de dépistage, en partenariat avec le CHU Sainte-Justine.


Services aux équipes de recherche

Pendant les 3 premiers mois de la pandémie, notre Centre d’expertise et de services a offert en priorité ses services de génotypage et de séquençage aux chercheurs ayant des projets portant sur la COVID-19. Les services sont offerts à tous les utilisateurs depuis le 25 mai dernier.

Pour en savoir plus sur le Centre d’expertise et de services Génome Québec, cliquez ici.